DIVERSIFIER MON EXPLOITATION 
   
   

Complément de revenu, valorisation du patrimoine, adaptation à la demande sociétale, meilleure maîtrise des aléas de production, etc. sont autant de leitmotiv qui poussent les agriculteurs à se diversifier. Le département de la Vienne n’est pas à l’écart de cette tendance, puisque le référencement agricole 2010 révèle que 600 exploitations pratiquent au moins une activité de diversification.

     

Afin d’y voir plus clair deux formes de diversification sont à considérer :

  • La diversification agricole, qui correspond à la mise en place d’une culture ou d’un mode d’élevage non conventionnel du territoire où il se développe.

   Ex. : Elevage d’Alpagas, culture de Safran…

    

  • La diversification structurelle ou entrepreneuriale, qui correspond au développement d’activités non agricoles basées sur l’exploitation même et exercée principalement par l’agriculteur et sa famille.

   Ex. : Tourisme à la Ferme, vente de compost, vente directe…

    

Le contexte de l’exploitation et son histoire engendrent des particularités à chaque projet de diversification. Afin de monter un projet viable, vivable et pérenne il est donc nécessaire de se poser un certain nombre de questions afin notamment d’évaluer son projet, de mesurer sa rentabilité, et d’étudier son plan de financement.

Que ce soit dans une dynamique d’évolution de l’exploitation ou d’installation, il s’avère important de se poser cinq questions fondamentales :

  • Quel temps disponible à l’échelle de l’exploitation puis-je consacrer à l’activité, après la phase de réflexion avec mon entourage personnel et professionnel ?
  • Quelle est la situation financière actuelle de mon exploitation ?
  • Quels sont mes goûts et aspirations en lien avec mes compétences et mon expérience pour cette activité ?
  • Quels sont les moyens déjà disponibles pour démarrer ma nouvelle activité (bâti, surfaces, équipement, main d’œuvre …) ?
  • Pourquoi, quand et comment faire mon étude de marché ?

Afin de mieux appréhender le projet dans sa globalité, il apparaît indispensable de s’appuyer sur un audit d’aide à la décision. Dans un premier temps un diagnostic de l’exploitation et d’identification des souhaits et objectifs personnels pourra permettre de définir le projet et de mettre en place une stratégie d’actions. Puis, dans un second temps, une analyse technico-économique du projet sera un moyen pertinent pour évaluer ses chances de réussite.

CONTACT

Lise CHEVALLIER
Mignaloux-Beauvoir

05 49 44 75 40


Pascale LAURANTIN
Bonneuil-Matours

05 49 85 87 88

 

 

Web Access | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS